plus le temps se fait sombre…

 Dessin réalisé de nuit

à l’encre de chine et à l’aquarelle

à la lumière des bougies

courant ma retraite dans la forêt

en décembre 2013,

suite au suicide d’une amie.

Plus le temps se fait sombre
Et la route aride
Plus je remplis
Mon fichu d’étoiles
Anne Perrier La voie nomade
    

plus le temps se fait sombre

et la route aride

plus je remplis

 

de sang et de lumière..

travail en cours, réalisation de décors et de marionnettes,

pour un triptyque féministe, de cinéma animé en super 8.

 

IMG_1118

IMG_1087

 

IMG_1106

 

IMG_1149

IMG_1151

IMG_1157

IMG_1163

IMG_1166

Oiseau mort…

Un tout petit oiseau mort trouvé sur mon chemin du matin. Comme figé en plein vol…

Composition avec une fleur séchée de Chardon Marie.

Acrylique et encres, en relief.

 

IMG_0043

Travail en cours, acrylique, travail de superposition pour créer le relief.

 

 

 

IMG_0075

IMG_0077

IMG_0133

Travail terminé, fond réalisé en dégradés d’encres de couleur.

IMG_0135

IMG_0114

IMG_0139

IMG_0124

 

Sabbat

Petit film qui remet les balais à leur place !

Voir le film

Voyager sur un balai, ou en se transformant en oiseau ou tout autre créature, la sorcière trouverait son chemin pour aller aux Sabbats : nom donné aux réunions nocturnes des sorcières, démons et autres esprits, là où prenaient place des danses frénétiques et des orgies sexuelles.

Dans de nombreux récits, on dit de la sorcière qu’elle appliquait sur tout son corps un onguent de vol, mais certains chercheurs se sont interrogés sur l’efficacité de la pénétration des drogues par la peau et leur toxicité sur leur utilisateur.

Néanmoins, on a suggéré que les effets des psychoactifs auraient été plus intenses si l’onguent avait été introduit dans le vagin, appliqué sur ses membranes, au moyen d’un bâton ou d’un manche à balai oint. Ceci permettrait d’expliquer non seulement comment fonctionnaient chimiquement les onguents, mais aussi les nombreuses fantaisies sexuelles des sabbats.

Ainsi chimiquement parlant, les visions et les sensations de vol des sorcières étaient induites par un petit nombre de plantes clefs, la plupart d’entres elles sont de la famille des pommes de terre, les solanacées.
Les plus importantes étaient celles qui faisaient partie de “la trinité infernale » des herbes saturniennes (La Jusquiame, la Belladone, la Mandragore). D’autres plantes hallucinogènes et narcotiques faisaient partie de la composition des onguents, dont le Datura, l’Hellebore Noire, Acore aromatique, l’Opium et le Cannabis.

L’aconit tue-loup est presque invariablement incluse dans toutes les recettes d’onguents et on suppose que cette plante permet à son utilisateur d’avoir l’impression de posséder une fourrure ou des plumes au lieu de sa peau nue. Cela peut expliquer certains récits rapportant des transformations en oiseau, comme la légende du loup-garou.

Croquis au parc naturel de Cabo de Gata, Espagne (suite)

Cistanche phelypaea

fumana ericoides

 

teucrium pseudochamaepytis

 

Croquis au parc naturel de Cabo de Gata, Espagne (suite)

une asteracae

 

Croquis au parc naturel de Cabo de Gata (Espagne)

periploca laevigata

Meilleurs voeux à vous tous pour l’année 2012!

figues de barbarie, aquarelle.

l’Hellébore, la fleur de l’hiver…

hellébore, aquarelle.

Dessins botaniques (3)

J’ai réalisé chacun de ces dessins botaniques d’après nature, à l’aquarelle.

hellébore noir, "helleborus niger"

marrube blanc, "marrubium vulgare"

sauge des prés, "salvia pratensis"

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 144 autres abonnés